Contribuez à un colloque sur la philosophie et la littérature pour enfants !

Image(s): 
Le 18 Juillet 2016

Contribuez à un colloque sur la philosophie et la littérature pour enfants !

Le site de recherche en littérature Fabula lance un appel à contributions pour le colloque Les Lumières de la fictionLittérature (de jeunesse) et philosophie (avec les enfants), organisé à l'université du Maine par Edwige Chirouter, professeur à l'université de Nantes (et auteur du malicieux Moi, Jean-Jacques Rousseau), et Nathalie Prince, spécialiste en littérature jeunesse enseignant à l'Université du Mans. Cette rencontre aura pour objectif d'ouvrir un échange autour du développement des pratiques de sensibilisation des enfants à la littérature et à la philosophie.

"Il existerait a priori une tension forte entre la philosophie, l’enfance et la littérature de jeunesse, dans la mesure où la philosophie implique un logos, un texte logique, rationnel, argumenté, intellectuellement tenu, et que la jeunesse – entendue comme destinataire de la littérature de fiction – se laisse remarquer, justement, a priori, par son incapacité à soutenir un tel discours…

Pourtant la philosophie, depuis les dialogues de Platon, se donne pour tâche l’éducation intellectuelle et rationnelle de la jeunesse. Après tout, Alcibiade ou Charmide sont de jeunes adolescents, presque encore des enfants, qui raisonnent mal ou peu, et toute la tâche de Socrate consiste à les emmener malgré eux vers la rigueur de pensée, la rationalité, vers des valeurs et des idées majeures (au sens de « majorité »). Et c’est aussi par l’usage de la fiction - comme L’Anneau de Gygès ou L’Allégorie de la Caverne - que Platon amorce cet apprentissage de la pensée.
N’est-ce pas précisément ce qu’une partie de la littérature de jeunesse contemporaine cherche à faire ? La littérature de jeunesse n’est-elle pas une ruse de la raison, qui charme en jouant avec les émotions, les plaisirs et les excitations de son petit lecteur pour le faire grandir et rendre son expérience du monde plus intelligible ?

Les expérimentations de pratiques de la philosophie avec les enfants se développent partout dans le monde depuis une quarantaine d’années, bouleversant les représentations traditionnelles à la fois de la discipline mais aussi de l’enfant. Les collections de « philosophie avec les enfants » se multiplient dans le monde de l’édition. Existe-t-il alors une philosophie mineure, au sens où Kant définissait la minorité ? Comment penser les liens qui unissent l’enfant, la littérature et la philosophie ? Comment la fiction peut-elle servir de médiation pour permettre aux jeunes enfants de mieux comprendre la complexité du monde et les grandes questions qui interrogent la condition humaine ?"

Les contributions sont à envoyer avant le 31 octobre. Vous trouverez les modalités de participation et l'argumentaire du colloque ici !

Autres actualités

Le 4 Octobre 2017

Ce week-end, Les petits Platons sont partout !

Retrouvez-nous au Mans, à Langres et à Mouans-Sartoux :

Le 27 Septembre 2017

Salim Mokaddem, auteur de Socrate est amoureux pour Les petits Platons, animera un formidable atelier philosophique de 14h30 à 15h30 sur

Le 15 Septembre 2017

Les 23 et 24 septembre 2017, rejoignez-nous à la 10e édition de Livres en Vignes, le salon qui marie vin et littérature, au magnifique château du Clos-de-Vougeot (près de Dijon) !

 
Le 30 Août 2017

Jean Paul Mongin sera présent à Livre sur les Quais (Suisse) du 1er au 3 septembre 2017 !

Le 22 Août 2017

Les tout petits Platons sont à l'honneur dans le magazine Coopération du 22 août 2017 !

« Un livre drôle, intelligent et graphique que les tout-petits ne se lassent pas de lire ! »

Le 23 Juillet 2017

Jean Paul Mongin est au micro de RFI le 23 juillet 2017 pour parler de

 
Le 4 Juillet 2017

Les petits Platons seront à Philo en Short le 23 juillet !

Le 14 Avril 2017

Socrate Président ! en téléchargement libre: cliquez ici

Le 22 Mars 2017

 

Les petits Platons tiendront un stand au salon du livre de Paris, Porte de Versailles, du vendredi 24 au lundi 27 mars.

Au programme: